injection-macrolane-augmentation-mammaire-tunisie

L’augmentation mammaire par Macrolane sans chirurgie

Les techniques d’augmentation des seins sont nombreuses. Il n’y a effectivement plus que les prothèses mammaires pour offrir aux patientes une plus forte poitrine. Elles peuvent compter sur l’injection de graisse (lipofilling mammaire), sur l’injection de Botox (Breastox) plus récemment, ou sur l’injection d’acide hyaluronique, ce que l’on désigne par injection de Macrolane.

Ce sont cependant ces deux dernières techniques, à savoir le Botox et l’acide hyaluronique qui, semblent ne pas avoir l’approbation de tous. Pourquoi ?

En quoi consiste l’augmentation mammaire par injection de Macrolane ?

Voilà ce par quoi il faut commencer : expliquer en quoi consiste cette intervention, et comment elle se déroule.
Le Macrolane est un gel, un produit 100% naturel, composé d’acide hyaluronique. Il est dense, réticulé, et, lorsque ce produit est injecté dans les seins, il a un effet volumateur.

avant-apres-injection-macrolane-seins
Photo avant / après injection Macrolane seins

Ainsi, l’injection de Macrolane permet en quelques minutes seulement, de procéder à une augmentation mammaire sans prothèse. L’injection du produit se fait sous anesthésie locale entre la glande mammaire et le muscle pectoral.

L’intervention ne nécessite pas d’incision, donc une augmentation mammaire sans chirurgie, et le patient peut reprendre ses activités directement après. Le seul inconvénient, c’est que comme le Botox, l’acide hyaluronique est un produit résorbable, et qu’au bout de 6 mois, il faut soit renouveler la séance, soit souffrir de voir sa poitrine perdre la fermeté, la tonicité, et surtout le volume apporté par l’injection du produit.

L’injection de Macrolane dans les seins interdite ?

Cependant, malgré ces avantages (absence de cicatrices, immédiateté du résultat, peu de complications postopératoires, etc.), l’injection de Macrolane dans le cadre d’une augmentation mammaire, semble ne pas faire l’unanimité.

Et pour preuve, en 2011, l’agence française de sécurité sanitaire et des produits de santé (AFSSPS) a marqué sa désapprobation pour l’utilisation de ce produit en chirurgie d’augmentation mammaire (on peut l’utiliser pour l’augmentation des fesses).

Cette interdiction reposait plus particulièrement sur l’origine de certains produits, plutôt que sur l’efficacité de l’intervention. Des chirurgiens véreux en effet, pour faire fortune, n’ont pas hésité à utiliser des produits douteux, mettant ainsi en danger la santé des patients. Sinon, la littérature ne fait pas état d’un quelconque risque ou complication lié à l’utilisation de Macrolane.

Donc, malgré cette « mise en garde », l’injection de Macrolane continue, dans de nombreux pays, d’apporter leur satisfaction à des femmes en quête de plus gros seins. Et puis, si risque il y aurait, il faut dire que la survivance du produit dans le corps n’est que de quelques mois. Ce qui signifie qu’au bout d’un certain temps, il se serait complètement dissipé.