injection botox seins

Zoom sur le Breastox : l’opération tendance pour l’augmentation des seins

Remodeler la poitrine et lui redonner plus de galbe est quasiment l’objectif commun de toutes les femmes qui ne sont pas satisfaites par l’état de cette zone du corps. Pour traiter ce problème, plusieurs d’entre-elles optent pour un traitement par la chirurgie esthétique. Cependant, avec la nouvelle tendance, en l’occurrence le Breastox, on peut recourir à la médecine esthétique pour avoir des seins plus galbés.

Le principe du Breastox

Connue sous le nom de l’opération d’augmentation des seins sans chirurgie, le Breastox est une technique qui consiste à injecter de la toxine botulique dans la poitrine afin de lui redonner plus de volume. Le Botox qui a prouvé son efficacité lorsqu’il a été utilisé dans d’autres opérations esthétiques comme par exemple le rajeunissement du visage, a poussé un certain Docteur anglais appelé Neetu Nirdohsh à essayer de développer cette technique d’augmentation des seins.

Breastox

C’est après à peu près 3 années d’expérimentation que ce chirurgien s’est assuré de l’effet de l’utilisation du Botox dans la poitrine. De ce fait, la demande de recours à ce traitement tendance n’a cessé d’augmenter en Angleterre.

Des doutes quant aux complications postopératoires sur la durée

À l’instar des autres techniques de traitements de médecine esthétique, le Breastox présente l’avantage de ne pas engendrer de lourdes suites opératoires. En effet, l’intervention ne requiert aucune période de repos et la patient ne ressentira aucune douleur au niveau de la poitrine.

le Breastox

Cependant, de l’autre côté de la Manche et plus précisément en France, les chirurgiens ne sont pas du même avis que le Docteur anglais Neetu Nirdohsh. Ces derniers affirment qu’une injection du Botox dans les seins ou de tout autre produit peut causer des troubles hormonales sur la durée. D’ailleurs, l’utilisation de ces produits pour l’agrandissement de la poitrine est interdite en France depuis une dizaine d’années. Les françaises optent soit pour les implants mammaires soit pour l’injection de graisse dans les seins.