Vers la fin du Finastéride pour lutter contre la chute des cheveux ?

Dans un article publié dans Le Monde du 23 janvier 2019, Pascale Santi met en garde très explicitement contre les dangers du Finastéride. « gare au Finastéride », écrit-elle péremptoirement. Une alerte qu’elle fait reposer sur le suicide de Romain, « ce jeune homme de 25 ans (qui) souffrait de dépression »… et sur Adrien qui à cause de ce médicament contre la chute de cheveux aura tout perdu « son travail, sa vie de couple, sa vitalité ». Les effets secondaires du Propécia, il faut le dire, ont toujours été décriés. Sommes-nous entrain de tendre donc vers son retrait définitif du marché ?

Le Propécia doit-il être retiré du marché ?

A moins bien sûr que « Donald Trump, utilisateur officiel » du finastéride selon l’article du Monde ne s’insurge contre la décision de retirer cette molécule du marché, l’association d’Aide aux victimes du finastéride est bien décidée cette fois à combattre le produit, à l’éradiquer des rayons des pharmacies. Et pour cause, le nombre des victimes selon l’AVFIN est en augmentation malgré les mises en garde.

Et pourquoi ? Parce qu’évidemment aucun homme ne souhaite être chauve. Parce que c’est dur d’avoir une calvitie, de l’accepter surtout lorsqu’on est jeune. Or, il est aujourd’hui reconnu qu’un homme sur deux dans la trentaine souffrirait d’une calvitie précoce.

Une pilule miracle contre la chute de cheveux 

Dès lors, pour combattre cette calvitie naissante, on serait prêt à tout, y compris à prendre un médicament dont on n’ignore pas que ses bénéfices cachent autant ses dangers. En effet, le Propécia qui contient 1mg de finastéride permet de lutter contre l’alopécie de type hormonale. On n’a pas hésité d’ailleurs de la qualifier de « pilule miracle » contre la chute de cheveux. C’est que son action consiste à normaliser la production de la dihydrotestostérone (DHT), une hormone sexuelle dont les scientifiques disent qu’elle est, lorsqu’elle est en surabondance, à l’origine de la mort du follicule pileux et donc de la perte de cheveux.

Un médicament aux nombreux effets secondaires

Si on ne peut remettre en cause le fait que le Propécia permet d’empêcher la chute de cheveu et donc de favoriser la repousse des cheveux, il serait par contre anormal d’ignorer ses nombreux effets secondaires au nombre desquelles on cite outre la dépression, les idées suicidaires, la baisse de la libido, des troubles de l’érection, une diminution du volume de l’éjaculation, des légers maux de tête, une dépression nerveuse, etc. Autant dire que le médicament fait pousser un poil dans le cerveau.

Quelle autre solution pour faire repousser les cheveux ?

Il serait donc peut être temps de penser à d’autres solutions que médicales pour lutter contre l’alopécie. On peut à cet effet penser à une greffe de cheveux (Fue, Fut, DHI) ou pour ceux qui redoutent la chirurgie, à un PRP cheveux donc une injection de plasma riche en plaquettes pour faire repousser les cheveux.

TCE TUNISIE

chirurgie esthetique Tunisie prix pas cher