Quelle technique d’augmentation mammaire choisir ?

Un des sujets très discutable pour les femmes, est le volume des seins. Ce dernier peut diminuer suite à un accouchement ou une chute remarquable de poids.

De plus en plus de femmes ont recours à la chirurgie esthétique des seins ; en effet, les femmes, sont  rarement satisfaites de la taille de leur bonnet, de la forme de leurs seins etc… de plus, il n’est pas rare de voir ses seins tomber après un accouchement.

Et à cause de la taille ou de la forme des seins, plusieurs femmes procèdent à des augmentations mammaires.

Lors de la première consultation avant l’opération esthétique, le chirurgien explique à la patiente les avantages et les inconvénients de l’augmentation mammaire tout en étudiant ses conditions physiques et son passé médical.

Les implants mammaires ont plusieurs types, formes et tailles.

Selon le remplissage de l’implant mammaire, on distingue entre les implants remplis de gel liquide, les implants remplis en gel cohésif ou solide, les implants mammaires remplis à l’eau salée physiologique et les implants mammaires remplis d’hydrogel.

La forme de l’implant peut être ronde ou anatomique. Les implants ronds sont généralement utilisés chez les femmes qui ont les seins affaissés. Alors que l’implant mammaire anatomique ou ovale donne des résultats plus esthétiques.

Quand à la surface de l’implant mammaire, elle est de préférence rugueuse car les implants de surface lisse présentent un risque de formation de coque.

Suivant l’élasticité cutanée, on choisit la prothèse mammaire la plus efficace et qui donne des résultats durables et magnifiques.

En effet, l’augmentation mammaire se fait par une intervention chirurgicale, pendant la quelle la femme est soumise à une anesthésie générale durant une heure.

Après l’opération la femme peut rejoindre son domicile le jour même de l’augmentation mammaire.

Pour insérer la prothèse mammaire, on peut procéder par trois types d’incisions, à savoir  via le pli de sein, l’aréole ou par une petite incision de l’aisselle.

Après l’augmentation mammaire, le chirurgien prescrit des calmants à la patientes pour calmer les douleurs.

Après le retrait des points de suture (deux semaines après l’intervention), la patiente masse les cicatrices avec des crèmes hydratantes pour accélérer la guérison.

Les résultats de l’augmentation mammaire se voient après au moins un mois de l’intervention chirurgicale.

 

TCEESTHETIQUE

Chirurgie et medecine esthetique prix pas cher