Quels sont les risques infectieux liés à la pose de la prothèse dentaire ?

Qu’elle soit amovible ou fixe, que ce soit une couronne dentaire, un bridge, un inlay ou un onlay…, la prothèse dentaire qui sert à remplacer partiellement une dent, toute la dent ou plusieurs dents à la fois, permet en réalité d’embellir le sourire.

Mais après la pose d’une prothèse dentaire on peut plus que perdre le sourire, perdre le sommeil en raison d’une infection qui serait directement liée à l’intervention. Si ces risques infectieux font partie d’un vaste plan de prévention dans les cliniques dentaires, il est important pour le patient de les connaître afin d’exiger plus de mesures d’hygiène de la part du personnel soignant.

Les types d’infections en question

Un germe microscopique ou une toxine qui en résulte et qui pénètre dans l’organisme, c’est ce qu’on nomme une infection. Une infection peut résulter d’un virus, d’une bactérie ou bien d’un champignon.

Les principales infections que l’on rencontre en dentisterie, particulièrement en prothèse dentaire où il semble y avoir rupture de la chaîne d’asepsie sont : le sida, les hépatites B et C, l’herpès labial, la grippe, le cytomégalovirus ou le virus d’Epstein-Barr (pour les infections à virus) ; le streptocoque, le staphylocoque, le bacille de Koch, le pseudomonas, sont autant de bactéries pouvant être transmises lors d’une mise en place de la prothèse dentaire ; le Candidas albicans est le champignon le plus fréquent que l’on rencontre lors de la pose d’un appareil dentaire.

Les modes de transmission

Les infections que l’on peut rencontrer chez un prothésiste dentaire résultent le plus souvent de la manipulation des empreintes et/ou des modèles infectés. Il existe cependant 2 modes de transmission bien connus : la transmission aéroportée qui se fait dans un cabinet dentaire par inhalation des germes ou la transmission manuportée qui survient lorsqu’on est en contact avec des objets souillés ; la transmission manuportée peut être directe (sang, salive, objets souillés, etc.) ou peut se faire suite à une coupure ou une piqûre avec un outil contaminé.

Prévenir l’infection

Certes personne ne naît en prévoyant d’aller chez un prothésiste dentaire. Mais, que ce soit dans le cadre d’une implantation dentaire ou pas, il existe des vaccinations importantes à faire pour prévenir certaines infections. Il en va ainsi pour la typhoïde, l’hépatite B, la diphtérie, le tétanos, la tuberculose, la poliomyélite, la grippe, la rougeole, la varicelle ou la coqueluche.

A défaut d’avoir pris ces vaccins dont certains sont obligatoires et d’autres recommandés, le patient peut exiger que l’ensemble des instruments, du matériel utilisé, soit stérilisé, désinfecté.

 

TCE TUNISIE

chirurgie esthetique Tunisie prix pas cher