Quel volume de fesses espérer après un lipofilling fessier ?

Même si ce sont principalement les femmes qui semblent se soucier d’avoir des fesses plates, il faut dire que l’hypertrophie glutéale concerne aussi les hommes.

Femmes ou hommes, certains optent pour des exercices pour galber les fesses. D’autres pour la chirurgie esthétique des fesses qui a pris son essor au Brésil où rencontrer des femmes aux fesses rebondies est la chose la mieux partagée. Reste que la chirurgie des fesses propose deux solutions pour augmenter le volume des fesses : l’implant fessier et le lipofilling des fesses.

Si cette solution séduit parce qu’elle est naturelle, la question du volume des fesses après une lipostructure demeure.

C’est quoi le lipofilling des fesses ?

C’est une intervention de la chirurgie esthétique qui consiste à prélever la graisse du patient, ce qu’on appelle la lipoaspiration, et de procéder au transfert de cette graisse dans une partie de son corps afin de lui redonner du volume. Dans le cas présent, l’injection de la graisse dans les fesses présente l’avantage de réduire les risques opératoires et postopératoires de la mise en place d’un implant fessier.

Pour le dire autrement, l’augmentation des fesses par injection de graisse est une intervention moins invasive, par conséquent, elle réduit la durée de convalescence et annule le risque de rejet de l’implant ou autres complications liées à une chirurgie des fesses classique.

Plus de graisse pour plus de volume

La lipostructure des fesses n’est pas destinée seulement aux personnes qui présentent des fesses plates, mais aussi à celles qui connaissent une ptose des fesses, donc qui n’ont plus les fesses fermes. Pour remédier à cette situation et galber le fessier, une injection de greffe de cellules graisseuses est l’une des solutions pour avoir des fesses rondes.

Mais, contrairement à la pose d’implant fessier, le volume des fesses que peut procurer un transfert graisseux est le plus souvent modéré. Donc pour les femmes qui souhaitent avoir des fesses « brésiliennes », il leur faudra se rassurer qu’elles disposent d’un capital graisseux important pour espérer un tel résultat.  L’avantage en sera qu’en aspirant alors cette graisse sur certaines zones de leur corps, cela permettra de resculpter leur silhouette.

Un volume en harmonie avec la silhouette

Parfois, une seconde séance de lipofilling peut être envisagée après 6 mois,  lorsque le patient semble insatisfait par le volume des fesses après l’injection de graisse lors de la première séance. Le volume acquis restera toutefois toujours limité contrairement à un implant fessier.

Seulement, il faut dire que, que l’on opte pour l’implantation des fesses, le transfert de graisse ou pour l’injection d’acide hyaluronique, c’est toujours la morphologie du patient qui déterminera le volume des fesses. Il est clair, à moins d’être avare, non-professionnel, qu’un chirurgien ne cèdera pas aux caprices d’une femme voulant des fesses de la Venus de Lespugue, de Mikel Ruffinelli ou d’Eudoxie Yao alors qu’elle n’a pas la silhouette pour !

 

TCE TUNISIE

chirurgie esthetique Tunisie prix pas cher