États-Unis : lueur d’espoir dans traitement du coronavirus COVID-19

Le premier essai clinique aux États-Unis d’un éventuel traitement contre les coronavirus COVID-19 est en cours dans le Nebraska et devrait finalement inclure 400 patients dans 50 endroits à travers le monde.

La moitié des patients de l’étude internationale recevront le Remdésivir, un médicament antiviral, tandis que l’autre moitié recevra un Placebo. (1)

Le Dr Andre Kalil, qui supervisera l’étude au Centre médical de l’Université du Nebraska, a déclaré que l’essai clinique a été développé rapidement en réponse à l’épidémie de virus qui a pris naissance en Chine. Les patients hospitalisés portants le COVID-19, pourront participer à l’essai s’ils présentent des symptômes d’atteinte modérée.

Il n’existe pour l’instant aucun traitement ni vaccin éprouvé pour le nouveau et mystérieux virus, qui a infecté plus de 80 000 personnes dans le monde et en a tué plus de 2 700, surtout en Chine.

Les médecins donnent aux patients des fluides et des analgésiques pour essayer d’atténuer les symptômes, qui peuvent comprendre de la fièvre, de la toux et un essoufflement.

Dans le cas de ceux qui sont gravement atteints, les médecins utilisent la ventilation mécanique pour les aider à respirer et des générateurs qui pompent et oxygènent leur sang à l’extérieur du corps, allégeant ainsi la sollicitation excessive du cœur et des poumons.

Au moins deux études sur des patients sont déjà en cours en Chine, y compris l’autre étude portant sur le Remdésivir, réalisée par Gilead Sciences, et une autre qui teste une combinaison de médicaments contre le VIH contenant du Lopinavir et du Ritonavir.

Dans un projet de plan de recherche publié le mois dernier, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que le Remdesivir était considéré comme «le candidat le plus prometteur». Il a été utilisé brièvement chez certains patients Ebola au Congo avant la fin de cette étude.

Mais l’OMS a cité des études de laboratoire qui suggéraient qu’elle pourrait cibler le SRAS et le MERS, qui sont les cousins ​​du nouveau virus.

Gilead(2) a fourni le médicament à un petit nombre de patients, dont un homme de l’État de Washington qui est tombé malade après un voyage à Wuhan, la ville chinoise au centre de l’épidémie. Il n’est plus hospitalisé, mais il n’est pas clair si le Remdésivir l’a aidé.

(1)Placebo consiste en la prise d’un médicament ne comportant pas de sustance active mais capable de soulager les symptômes ressentis par un individu grâce à la production d’endorphines…

(2)Gilead Sciences, Inc. est une société biopharmaceutique basée sur la recherche axée sur la découverte, le développement et la commercialisation de médicaments innovants

TCE TUNISIE

chirurgie esthetique Tunisie prix pas cher