Y a-t-il des complications après un lipofilling ?

Le lipofilling ou lipostructure, est une intervention que propose la chirurgie esthétique pour donner du volume à certaines parties du corps.

Sans doute avons-nous une fois entendue parler du lipofilling mammaire ou du lipofilling fessier ? La technique consiste dans ces cas à augmenter le volume des seins ou des fesses en prélevant de la graisse sur le patient lui-même que l’on réinjecte dans la zone où on veut donner du volume.

Que le lipofilling réussisse à faire la même chose qu’une augmentation mammaire ou une augmentation des fesses par implants a finit par faire croire que le lipomodelage n’a aucune complication. Or…

Chirurgie moins invasive mais…

Comme toute chirurgie, le lipofilling présente des risques et des complications. Certes, il s’agit d’une chirurgie moins invasive, ce qui signifie qu’elle ne nécessite pas d’importantes incisions, néanmoins, il en faut même si elles sont courtes et discrètes.

Pour réaliser un lipofilling, il faut préalablement procéder à une liposuccion, c’est-à-dire au prélèvement graisseux. Celui-ci se fait en réalisant de petites incisions sur la zone à prélever, par lesquelles on introduit des canules mousses à bout arrondis et donc atraumatiques. Cette chirurgie esthétique, bien que légèrement invasive, n’en demeure pas moins une.

Et donc quels risques ou complications ?

Les risques et complications du lipofilling ne peuvent être les mêmes que ceux d’une chirurgie classique sans doute, mais comme n’importe quelle autre chirurgie elle en comporte.

Certaines de ces complications sont liées à l’anesthésie et font généralement partie d’une discussion que l’anesthésiste entretient avec le patient lors de la consultation préopératoire.

C’est davantage des complications chirurgicales du lipofilling qu’il s’agit dans cet article. Ces complications sont pour l’essentiel :

  • La survenue d’un hématome

Il se manifeste par l’accumulation du sang sous la peau nécessitant une intervention chirurgicale pour faire drainer le sang. C’est une complication qui survient de manière prématuré le plus souvent.

  • La survenue d’un écoulement aqueux

Plutôt que du sang, c’est du liquide lymphatique qui s’accumule sous la peau et auquel, s’associe généralement un œdème. Ces cas ne nécessitent pas un retour au bloc opératoire, puisqu’il se résorbe seul même si cela se fait petit à petit.

  • La survenue d’une infection

Il s’agit vraiment de l’une des rares complications du lipomodelage. Mais dès lors qu’un patient suite à un lipofilling manifeste une infection, une prise en charge rapide doit être faite. Celle-ci requiert, en plus de retourner au bloc opératoire, une antibiothérapie.

Au total, le lipofilling présente moins de risques que la chirurgie classique de comblement.