injection-prp-tunisie

Comment rajeunir son visage par injection de PRP ?

Contrairement aux facteurs de croissance d’origine exogène parfois utilisés pour le comblement dermique et dont on a enregistré de nombreux effets secondaires, le plasma riche en plaquettes est un facteur de croissance d’origine endogène, humaine qui a démontré son efficacité, bien avant son usage dans le domaine de la médecine esthétique, dans la cicatrisation de la peau.

Son utilisation dans le domaine de la médecine esthétique comprend aussi bien le PRP visage que le PRP cheveux, une alternative non chirurgicale à la greffe des cheveux.

Pourquoi choisir le PRP pour le rajeunissement facial ?

Le PRP visage est une alternative à d’autres produits de comblement qui sont le plus souvent des substances exogènes et biodégradables dont les effets sont non seulement éphémères, transitoires, mais qui aussi possèdent de nombreux effets secondaires tels que les cas d’érythème, la formation d’un granulome, les cas d’infection ou d’exsudation avec encapsulation.

Or, le plasma riche en plaquette est une substance autologue puisqu’il s’agit du sang du patient, et donc ses effets secondaires sont minimes et peu nombreux.

Déroulement du traitement par PRP

Le traitement du vieillissement du visage par injection de plasma riche en plaquette consiste à prélever le sang du patient que l’on recueille dans un tube. Ledit tube sera ensuite secoué, et le sang prélevé sera centrifugé pendant une dizaine de minutes. Ce qui permet d’obtenir entre 6 et 7ml de plasma.

Après la phase de collecte du plasma, le médecin doit procéder à l’élimination du plasma pauvre en plaquette. A cet effet, on sert d’une aiguille pour aspirer le plasma se trouvant en surface, lequel est le plasma pauvre en plaquette (PPP). Seul le plasma restant au fond du tube est riche en plaquette qui est donc collecté pour être injecté.

L’injection de PRP est réalisée principalement pour combler les rides du visage, les plis profonds. Ses indications sont les mêmes sensiblement que celles de l’injection d’acide hyaluronique.

Les contre-indications du PRP

Bien qu’il s’agisse d’un produit autologue, ce qui réduit le risque de complications, tous les patients ne peuvent néanmoins bénéficier d’une injection de PRP.

Il est par exemple proscrit d’injecter le plasma riche en plaquettes à des femmes enceintes ou encore à des femmes qui allaitent ; on ne doit non plus l’injecter en cas de cancer ou si le patient souffre d’une maladie auto-immune ou sanguine.