calvitie precoce

Comment lutter contre une calvitie précoce ?

Contrairement à l’alopécie qui désigne la perte de cheveux et qui concerne autant les hommes que les femmes, la calvitie est essentiellement masculine et représente l’étape ultime de la perte de cheveux où l’homme troque sa belle tonsure pour une tête chauve. De nombreuses causes explique la calvitie qui peut survenir très précocement chez certains. Des scientifiques font alors la parallèle entre une calvitie précoce et le développement des maladies cardiaques. Alors comment prévenir une calvitie précoce ?

Quand parle-t-on de calvitie précoce ?

N’y a-t-il donc pas d’âge pour vieillir ? Alors qu’on a toujours pensé que la calvitie est une affaire de vieux, c’est-à-dire de personnes âgées de plus de 65 ans, elle se manifeste très tôt chez de nombreux adolescents. Parfois, elle survient même chez d’autres entre 14 et 15 ans. De quoi faire peur. De nombreux jeunes hommes qui entrent ainsi dans l’âge adulte, à 18 ou 20 ans, connaissent déjà la perte précoce de cheveux. Dans ces cas d’alopécie androgénique, on rencontre aussi de jeunes filles dont 5 % environ connaissent à leurs dépens, cette chute de cheveux précoce. Or, on compte 25 % d’hommes entre 25 et 35 ans, et 20 % âgés de 20 ans, qui très tôt, manifeste une calvitie.

Qu’est-ce qui cause la calvitie précoce ?

La principale cause de la calvitie est hormonale. Des hormones mâles en excès expliquent la chute précoce de cheveux. Dans ces cas, l’hérédité est aussi au banc des accusés. On parle alors d’alopécie androgénétique héréditaire. Ne dit-on pas que « tel père, tel fils » ? Mais il n’y a pas que l’hérédité, car le stress, des carences alimentaires, certains médicaments, peuvent accélérer la chute prématurée des cheveux.

Que faut-il faire en cas de calvitie précoce ?

Dès lors qu’une chute de cheveux se manifeste, on peut déjà envisager un traitement médicamenteux de la chute de cheveux.

Les médicaments les plus connus qui permettent de lutter contre la chute de cheveux sont le Finastéride et le Minoxidil dont l’efficacité sur la perte de cheveux est reconnue, bien que certains effets secondaires soient enregistrés avec le Finastéride. Ils se prennent par voie orale.

D’autre part, on peut recourir aux cellules souches pour stopper la chute de cheveux. Le PRP cheveux est alors une solution envisageable pour accélérer la croissance des cheveux.

Si ces solutions ne semblent pas satisfaisantes pour certains, il y a lieu d’envisager un traitement chirurgical de la chute des cheveux. Dès lors, une greffe de cheveux peut être envisagée. Le choix se fera entre la greffe de cheveux FUT ou la greffe de cheveux FUE.