chirurgie-seins

La chirurgie du sein pour harmoniser la silhouette

La chirurgie du sein dispose aujourd’hui de techniques éprouvées pour augmenter le volume de la poitrine par implant. Elle permet donc de répondre aux souhaits de toutes les femmes qui souhaitent une poitrine en harmonie avec leur silhouette.

Les prothèses mammaires permettent d’augmenter le volume des seins aussi bien chez les femmes qui ont toujours eu une petite poitrine que chez celles dont l’hypotrophie est liée à une grossesse ou un allaitement, ou encore à des changements hormonaux.

Le chirurgien esthétique choisit en fonction de la morphologie de la patiente et du résultat souhaité le projet d’intervention le mieux adapté : il définit en particulier le mode opératoire, l’emplacement de l’implant ainsi que le type de prothèse. La chirurgie esthétique des seins constitue donc une intervention entièrement personnalisée pour un résultat optimisé.

Le choix de la prothèse mammaire

La chirurgie esthétique dispose aujourd’hui de plusieurs types de prothèses mammaires, qui permettent de répondre aux différents cas physiologiques et de mieux cerner les souhaits de la patiente. Le premier critère est la durée de vie des implants : 12 ans pour les prothèses en gel de silicone contre 8 ans pour ceux en hydrogel ou sérum physiologique. C’est ce qui explique que l’implant en gel de silicone soit le plus utilisé. Il donne aussi les résultats les plus naturels. La prothèse de sérum physiologique offre, quant à elle, un toucher plus ferme.

Le choix du volume, mais aussi de la projection de la prothèse seront effectués lors des consultations précédant l’intervention, en fonction du résultat souhaité, mais aussi de la morphologie de la patiente : les implants ne doivent en effet pas être trop grands, pour éviter le risque de lamination des tissus et donc de vieillissement accéléré des seins. Des essayages d’implants et des simulations en trois dimensions sont proposées pour aider au choix.

En fonction de l’anatomie des seins, le chirurgien choisit l’emplacement de la prothèse : devant le grand muscle pectoral, derrière ce même muscle ou encore en dual plane, une technique qui combine les avantages des deux loges précédentes.

L’intervention : ce qu’il faut savoir

L’intervention s’effectue sous anesthésie générale et dure entre 1 et 2 heures. Elle peut se pratiquer par la voie axillaire, au niveau de l’aisselle, par voie hémi-aréolaire, sur le bord inférieur de l’aréole, ou encore par voie sous-mammaire. Ce mode d’accès détermine la localisation de la cicatrice. Avec les techniques opératoires actuelles, cette cicatrice est dans la quasi-totalité des cas de très bonne qualité, parfois même invisible.

L’intervention ne nécessite qu’une nuit d’hospitalisation et la convalescence est limitée à 7 jours. Le port d’un contenseur mammaire pendant 15 jours, puis d’une brassière pendant 6 semaines, permet d’optimiser la cicatrisation et les résultats de l’opération. L’activité sportive peut être reprise au bout de 6 semaines, la forme définitive des seins étant atteinte après une période comprise entre 6 mois et un an.

Les chirurgiens plasticiens TCE pratiquent les différentes techniques d’implants et détermineront avec vous l’approche la mieux appropriée, en fonction de votre morphologie et de vos souhaits. Parmi les points forts figurent le soin apporté aux consultations préparatoires, ainsi que le suivi post-opératoire, intégralement réalisé par nos chirurgiens et par leurs équipes.