obesite infantile

Obésité infantile et mauvaises habitudes alimentaires

Les méchantes blagues, les moqueries répétées, les difficultés au moindre effort physique même minime. Voilà autant de raisons qui poussent des parents à aller consulter pédiatres et chirurgiens bariatrique lorsqu’il s’agit des enfants en surcharge pondérale.

Généralement âgées entre 3 ans et 16 ans, les enfants touchés par une obésité  infantile sont victimes de la mauvaise alimentation et du peu d’exercice.  

Le problème de l’obésité infantile est devenu une priorité pour les services de santé conscients des dégâts irréversibles qu’ils peuvent poser à ces enfants et à leur future vie d’adulte. Selon les pédiatres, habitués à suivre les enfants tout au long de leur croissance, 7 % d’enfants de moins de 9 ans sont en surcharge pondérale.

Avant de passer à des opérations de chirurgie bariatrique à l’image d’une intervention de la Sleeve gastrectomie qui permet au patient d’avoir un estomac sous forme d’un tube, les pédiatres préfèrent la prévention en insistant sur l’équilibre alimentaire.

Les spécialistes sont unanimes : l’obésité est un problème de calories. Un enfant est autorisé à bien manger mais à manger équilibré. Les enfants sont en général friands d’une alimentation « facile » à l’image de barres chocolatées qui contiennent un nombre de calories suffisant pour la journée.  A ces mauvaises habitudes alimentaires, s’ajoutent d’autres facteurs tels que les causes génétiques, l’hérédité ainsi que les causes hormonales.

L’obésité infantile reste cependant un problème de société liée à notre époque et à nos de vies marquées par la sédentarité et notre mode de consommation. Nos enfants sont scotchés constamment devant les écrans, qu’ils soient ceux d’un smartphone ou d’une télévision, et ne prennent plus le temps de jouer à l’extérieur en courant et en jouant pour dépenser leur trop plein d’énergie.

Les mauvaises habitudes des parents sont calquées par les enfants qui rechignent à faire des efforts physiques en optant pour une alimentation « fast ». Il est impératif pour cette génération de reprendre des habitudes alimentaires saines et équilibrés afin de réduire ce fléau qu’est l’obésité infantile.