Les alternatives à la liposuccion chirurgicale

La cellulolipolyse

Le principe de cette méthode consiste à implanter des aiguilles identiques à celles de l’acupuncture au niveau du derme et de les relier à un générateur de courant de faible amplitude. Les courants générés permettraient de faire « fondre la graisse ». Les cures sont associées à un régime hypocalorique et à la prise de comprimés de sel. Cette méthode a eu ses heures de « marketing »… Sans plus.

Les crèmes anti-cellulite et amincissantes

Les produits cosmétiques n’ayant pas d’action au-delà de l’épiderme ne peuvent prétendre améliorer une quelconque lipodystrophie. De part leur effet indirect, les crèmes amincissantes peuvent avoir, tout au plus, dans certains cas, un effet «amincissant » fugace : massage local, effet drainant, etc…

La mésodilution :

Consiste en une infiltration de liquide de Klein (liquide physiologique et anesthésique local) non suivie d’aspiration. Cette technique s’apparente à une lipoplastie incomplète et les résultats le sont également !

La lipotomie

Consiste en l’injection de soluté hypotonique (une solution moins concentrée que le milieu intra-cellulaire), suivie d’ultra-sons externes et de drainages lymphatiques. Cette technique est plutôt douteuse et aucune étude sérieuse, à ce jour, n’a permis d’en confirmer les résultats.

Piqûre anti-graisse

Consiste en une injection de phosphatidylcholine, très prisée au Brésil, qui aurait un effet de fonte des graisses. Ces substances sont actuellement interdites dans certains pays d’Europe car aucune étude n’a démontrée, à ce jour, l’efficacité ni l’innocuité de tels traitements. Prudence donc !

Les infiltrations traçantes

C’est une méthode comparable à une mésothérapie profonde et massive, consistant à injecter différents produits dans le derme. Les résultats sont peu probants.

Massage palper-rouler

Il s’agit d’une méthode combinant des massages et des aspirations localisées délivrés par un appareil. Cette méthode ne semble pas plus efficace qu’un massage avec une crème à base d’extrait de lierre et d’aminophylline.

Les diètes adaptées 

Le but de ces diètes étant, d’une part, de retrouver une alimentation équilibrée en évitant les dérapages provoqués par des régimes inadaptés qui maltraitent l’organisme (diètes hypocaloriques, diètes protéïnées mal suivies, etc.), et d’autre part de retrouver son poids d’équilibre. Mais, les diètes ne sont, en général, que des solutions adjuvantes car elles ne permettent pas un amincissement ciblé.

L’exercice physique

Globalement, au niveau métabolique, circulatoire, cardio-vasculaire, hormonal, l’effet de l’exercice physique ne peut être que bénéfique. Encore faut-il un programme adapté au cas de chacun.
Maigrir vite c’est bien, bien maigrir c’est mieux !