IN VITRO Tunisie : FIV et transfert d'embryon à prix réduit

Accueil / Interventions / Chirurgie visage / INVITRO, PMA Tunisie

Lorsque la grossesse tant désirée ne vient pas, le rêve de créer une famille cède le pas aux questions, aux doutes, à la révolte parfois aussi. Commence alors un long cheminement, fait de recherches, d'informations et de réflexions...

Que décider ?

FIV Tunisie prix abordable
  • Recourir à l'aide médicale (traitements hormonaux,...), procréation médicalement assistée (PMA & IN VITRO)?
  • Adopter ?
  • Faire sa vie sans enfant (vivre la parentalité autrement) ?

A relever que chacune de ces voies comporte ses difficultés, ses limites et parfois même ses impossibilités. De même il ne s'agit pas toujours d'un choix définitif, mais celui-ci peut être amené à être reconsidéré ultérieurement.

En fonction de l'origine de la stérilité, de l'âge, de ses choix éthiques ou de considérations financières, les portes peuvent se refermer sur l'une ou l'autre de ces options. Pour ce qui suit, nous vous donnons une brève information sur les différentes approches médicales actuelles ainsi qu'une présentation un peu plus détaillée sur l'Invitro en Tunisie (fécondation in vitro et transfert d'embryon).

Après avoir pratiqué diverses investigations, le médecin spécialisé sera en mesure de poser un diagnostic. Il proposera alors différentes démarches thérapeutiques adaptées à la pathologie spécifique à chaque couple.

La stérilité étant d’origine multiple, elle incite à de nombreuses recherches ainsi qu’à une pléthore de nouvelles techniques visant à pallier cette maladie. A noter qu’il ne s’agit pas, comme on l’entend parfois, de traitements à la carte que le couple choisirait selon ses souhaits.

Techniques IN-VITRO Tunisie

Parmi les différents traitements, on peut citer :

  • Les fécondations artificielles in vivo : il s’agit d’un traitement médical permettant une fécondation à l’intérieur du corps de la mère.
  • Les fécondations artificielles in vitro : la rencontre des gamètes mâle et femelle ayant lieu hors du corps de la mère, elle permet d’obtenir un (ou des) embryon(s), qui pourra (ont) être transféré(s) à différents stades dans l’utérus.
  • Les fécondations artificielles homologues (IAH) : les gamètes proviennent du couple qui désire l’enfant.

Bilan clinico-biologiques avant IN-VITRO

Avant de proposer un traitement de la fertilité par fécondation in vitro, le clinicien devra contrôler nombre de paramètres clinico-biologiques : Chez la femme (étude du cycle, dosage hormonaux...etc), Exploration clinique de l'appareil génital, Exploration biologique et hormonale ou encore, chez la femme, des pathologies en rapport avec une hypofertilité comme l'obésité, les désordres glycémiques ou thyroïdiens, par exemple.

Chez l'homme (spermogramme, dosages hormonaux...Quelquefois des examens complémentaires seront nécessaires) : On recherchera aussi des facteurs pouvant jouer sur la fertilité (environnement, habitude de vie, usage de toxiques, tabac, alcool, etc...)

Lorsque l'indication de FIV sera retenue, il restera encore à établir un bilan sérologique, chez l'homme et chez la femme de manière à préserver le futur embryon potentiel de maladies transmissibles (HIV par exemple) ou tératogènes (rubéole, toxoplasmose)

Le bilan sérologique de base comprend une recherche sérologique des germes suivants : HIV, Hépatite C, Hépatite B(Cytomégalovirus)et en plus, pour la femme une sérologie de la Toxoplasmose et de la rubéole si celà n'a pas été fait auparavant.

Un bilan bactériologique ou sérologique complémentaire pourra être demandé au cas par cas

Une fois le bilan complet établi, le couple sera mis au courant des chances de succès et des risques potentiels de la technique. Il disposera ensuite d'un delai minimum de 1 mois avant de faire, par écrit, la demande d'une tentative de fécondation in vitro. Demande écrite signée par les deux conjoints.

Déroulement d'une IN-VITRO en Tunisie

in vitro Tunisie

Les différentes étapes d'une IN-VITRO en Tunisie. Il s’agit d’une fécondation artificielle ayant lieu hors du corps de la mère.

  • La stimulation ovarienne comprenant un traitement hormonal intensif dans le but d'obtenir entre 3 à 12 ovocytes.
  • La ponction d’ovocytes.
  • Le recueil des spermatozoïdes.
  • La mise en culture du ou des ovocyte(s) et des spermatozoïdes en vue d’une fécondation.
  • Le transfert d’un ou des embryons.
  • La nidation.

Prix IN-VITRO en Tunisie

Prix IN VITRO et PMA Tunisie : Séjour Prix Traitement
Fécondation in vitro Sans Séjour 1800€
Fécondation in vitro avec séjour 16 nuits/17jours 2850€
Insémination artificielle Sans Séjour 1000€
Insémination artificielle avec séjour 9 nuits/10jours 1650€
Biopsie testiculaire Sans Séjour 1350€
Biopsie testiculaire avec séjour 3 nuits/4jours 1750€

Qu’est-ce que la stérilité ?

Le mot « stérilité » est un terme général qui englobe de multiples pathologies. Elle résulte soit de l’appareil génital et/ou hormonal masculin et/ou féminin, soit, elle peut s’avérer d’origine génétique.

A partir de quand peut-on parler de stérilité ou plus précisément d'infertilité ?
On peut parler de stérilité ou d’infertilité après environ deux ans de rapports sexuels réguliers et sans contraception.

Démarches et investigations :
Après ce laps de temps, le couple consulte un médecin spécialisé qui proposera diverses investigations tant chez l’homme que chez la femme.

Elles permettront dans la plupart des cas de trouver la ou les causes de l’infertilité. Une fois l’étiologie (causes) documentée, différentes approches thérapeutiques pourront être présentées au couple dont la fécondation IN-VITRO.

Evaluer ses chances de grossesse en FIV

Les chances de grossesse varient en fonction du type de pathologie dont soufre le couple.

Par exemple, une stérilité tubaire simple (trompes obturées), sans problème masculin donnera des chances plus élevées d'obtenir une grossesse qu'une infertilité de type mixte.

Chez la Femme, d'autres facteurs négatifs peuvent intervenir, comme l'obésité, le tabagisme, le diabète, les problèmes thyroïdiens... qu'il conviendra d'améliorer avant toute tentative, pour augmenter les chances de grossesse. Le facteur positif majeur reste, chez la femme, son âge.

Les chances de grossesse sont manifestement plus élevées en dessous de 34 ans, elles decroissent ensuite assez rapidement entre 34 et 43 ans, âge au dessus duquel il devient très improbable d'obtenir une grossesse par FIV.