blepharoplastie-asiatique-tunisie

Blépharoplastie asiatique, mais quelle différence ?

Les asiatiques auraient-ils des paupières différentes de celles du reste du monde ? C’est ce que nous disent les spécialistes de la chirurgie esthétique, qui estiment que les paupières asiatiques manquent de pli au niveau de la paupière supérieure.

C’est ce qui justifierait selon eux, une blépharoplastie asiatique qui vise, selon leurs propos, une « occidentalisation » des paupières asiatiques. Une intervention donc, à tout point de vue, différente de la blépharoplastie classique. Une sorte de chirurgie ethnique des paupières qui serait comme une rhinoplastie ethnique, propre encore aux asiatiques, mais aussi aux africains.

Blépharoplastie asiatique versus blépharoplastie classique

Les indications de la blépharoplastie classique seraient, si l’on s’en tient à l’avis de ces spécialistes, différentes de celles d’une chirurgie des paupières asiatiques.

Pour le comprendre, il est important de rappeler les principales indications d’une chirurgie des paupières classique.

La chirurgie des paupières a pour objectif, de traiter au niveau des paupières supérieures, un excès de peau qu’on nomme aussi, dermatochalasis. La blépharoplastie supérieure peut aussi avoir pour ambition, d’enlever l’excès de graisse qui se localise parfois au niveau de l’angle interne de l’œil. On parle alors, de lipoptose.

Au niveau des paupières inférieures, la blépharoplastie inférieure traitera la peau fripée et les poches graisseuses sous les yeux.

Or, la paupière supérieure chez l’asiatique se caractérise par une absence de sillon palpébral qui s’explique par le fait que le muscle releveur de la paupière supérieure qui naturellement chez les autres s’insère sous la peau, est situé plus bas ou simplement inexistant. Cette différence explique donc la nécessité d’une chirurgie des paupières typiquement asiatiques.

Quel est l’objectif d’une blépharoplastie asiatique ?

Dans la mesure où le pli palpébral n’existe pas chez l’asiatique, il est donc clair que l’objectif d’une blépharoplastie asiatique sera de créer ce sillon palpébral. Plus clairement, la chirurgie des yeux asiatiques visera à ouvrir le regard, à lui donner un aspect moins fatigué, et surtout à corriger cet aspect lourd de la paupière. Il est nécessaire, pour parvenir à ce résultat, qu’un chirurgien qualifié puisse en assurer l’opération, qu’il en maîtrise les différentes techniques.

Quelles sont les techniques de la blépharoplastie asiatique ?

La correction chirurgicale des paupières asiatiques peut se faire selon 4 principales techniques.

Le chirurgien peut opter pour la technique par voie ouverte, qui implique de réaliser une incision le long de la paupière. L’avantage de cette technique c’est qu’elle traite en même temps les excès cutanés et graisseux.

Il peut opter au contraire pour la technique par mini-incision, laquelle implique 2 ou 5 incisions de 2 à 3 mm qui sont ensuite suturées pour fixer le nouveau pli palpébral.

La technique par voie semi-ouverte quant à elle indique qu’une seule incision est réalisée dans le futur sillon palpébral supérieur, laquelle permet de fixer ce nouveau pli palpébral.

Enfin, la technique par voie fermée, à la différence des autres, n’implique aucune cicatrice.