X

Rhinoplastie en Tunisie

La rhinoplastie consiste à modifier la forme et ou la taille du nez.

Le nez est un atout majeur de l’harmonie au niveau du visage ; ainsi, la rhinoplastie a pour but d’apporter un équilibre pour que le nez ne soit plus un handicap ou un sujet de complexe.

Avoir recours à la chirurgie plastique du nez peut s’agir d’une action purement esthétique pour rectifier une bosse disgracieuse, un nez trop large, trop long ou trop fin.

Le changement à apporter se réfère donc selon les résultats attendus : à la base nasale, à la pointe du nez ou aux narines. Mais la rhinoplastie est aussi une action mise en œuvre pour apporter des solutions dans des problèmes fonctionnels tels que le nez bouché ou la difficulté respiratoire.

Dans ces cas, le chirurgien intervient afin de repositionner la cloison nasale. La rhinoplastie, que ce soit pour des fins esthétique ou fonctionnel, ne peut être qu’une source de bien être car le résultat est plus que naturel, tout en gardant la fonction naturelle du nez.

La chirurgie esthétique du nez est une pratique devenue courante afin de « délivrer » les personnes qui estiment que leur nez constitue un handicap pour eux : trop large, trop long, trop fin ou avec bosse.

Étant l’élément qui crée l’harmonie et l’équilibre au niveau du visage, le nez subit une opération pour une fin esthétique et au fond, cette opération a pour but de rassurer, de donner satisfaction à la personne qui a recours à ce type de procédé pour qu’elle se sente bien dans sa peau.

Il n’y a pas vraiment d’âge légal pour avoir recours à la chirurgie du nez, les patients sont souvent âgés entre 17 et 40 ans. Toute décision porte sur une mûre réflexion des résultats attendus qu’il faut discuter longuement avec le chirurgien spécialiste.

Principe de l’intervention

Cette intervention vise à remodeler le nez, soit partiellement, soit dans son ensemble, dans un but esthétique ou médical : cloison nasale déviée, hypertrophie des cornets gênant la respiration.

L’objectif final est de reconstruire un nez tout en respectant l’harmonie du visage et la personnalité du patient et en lui conservant un aspect naturel. L’intervention porte sur la charpente ostéo-cartilagineuse du nez et exige une bonne capacité de la peau à s’adapter au remodelage.

La consultation préopératoire permet d’analyser les motivations, les attentes et la personnalité du patient, d’évaluer les modifications à apporter et sera complétée par un examen endo-nasal.

Les corrections peuvent varier de la suppression d’une petite bosse à la reconstruction totale de l’ensemble des structures nasales (externes et internes). Il est également possible d’associer à cet acte des greffes, des ostéotomies visant à améliorer l’harmonie d’ensemble du profil (menton par exemple).

Les incisions sont pratiquées dans les narines et parfois à la partie inférieure de la columelle ce qui limite les cicatrices visibles Un bilan préopératoire est nécessaire avant l’intervention, complété par un examen endo-nasal et si besoin un scanner facial. Une anesthésie générale classique est le plus souvent pratiquée.

Il faut voir le médecin anesthésiste au plus tard 48 heures avant l’intervention. Une journée d’hospitalisation est le plus souvent d’usage il est toutefois possible de pratiquer cette intervention en  » ambulatoire  » (sortie le jour même).

L’intervention peut durer de 45 minutes à 2 heures en fonction de l’acte. Des incisions invisibles sont pratiquées à l’intérieur des narines, toutefois, il arrive, selon l’importance de l’acte, qu’il soit nécessaire d’inciser à la base des ailes du nez ou sur la zone médiane des narines (columelle).

Cette incision externe est principalement utilisée pour des rhinoplasties plus complexes (nez déjà opéré, geste particulier sur la pointe du nez).

Suites opératoires et résultats de la rhinoplastie

Elles sont généralement peu douloureuses. La gêne réside principalement dans l’impossibilité de respirer par le nez pendant les premiers jours du fait des mèches (24 premières heures et de l’œdème). Il est d’usage de placer des mèches qui seront retirées le 1èr jour post-opératoire. Des ecchymoses et un œdème autour des paupières s’estomperont plus ou moins rapidement selon le patient.

Afin d’éviter des croûtes, des gouttes grasses ainsi que des lavages de nez sont prescrits. Un plâtre modelant est à garder pendant 8 à 10 jours. Il convient d’envisager une convalescence de 10 à 15 jours selon l’acte chirurgical et il est déconseillé de reprendre des activités sportives avant 3 mois .

A l’ablation du plâtre, le résultat n’est que partiel: un œdème du dos du nez ne se résorbera qu’après quelques semaines. Il est nécessaire d’attendre 2 à 3 mois pour estimer le résultat de l’intervention néanmoins, une évolution lente ne permettra de juger le résultat définitif de la rhinoplastie qu’entre 6 mois et un an.